Menu Fermer

L’eau, c’est la vie : Ramener l’agriculture dans la nation Navajo – Serres Growing Spaces

Navajo Natio Growing Dome Greenhouse Build

Navajo Natio Growing Dome Greenhouse Build

Gagnant de la subvention pour la sécurité alimentaire de Growing Spaces 2020 : Tyrone Thompson et Chi’Shie Farms

Le premier matin de la construction de la serre Growing Dome de 26′, l’oncle John de Tyrone nous a dit que lors de la construction d’un nouveau bâtiment, il était de tradition Navajo de toujours placer la porte du côté Est du bâtiment et de travailler dans le sens des aiguilles d’une montre… en suivant le soleil. Sinon, « ça vous fait perdre la tête ».

Liz Tingley working on a 26' Growing Dome build for Navajo Nation

Liz Tingley working on a 26' Growing Dome build for Navajo NationLiz Tingley met à niveau une jambe de force pour la serre Growing Dome 26′

C’est tout simplement logique. Les plantes, comme les humains, aiment le soleil du matin.

Nous avons suivi les instructions de John, en plaçant la porte du côté est du dôme, et nous avons construit le mur de fondation dans le sens des aiguilles d’une montre. Chaque fois que nous entamions une nouvelle phase de la construction (montants, vitrages, etc.), quelqu’un nous demandait inévitablement « par où commencer ? Et la réponse est venue rapidement… « du côté est bien sûr, et nous avons travaillé dans le sens des aiguilles d’une montre ».

Traditional Navajo Hogan

Traditional Navajo HoganHogan traditionnel Navajo

Un Hogan est la maison traditionnelle du peuple Navajo, avec la porte toujours tournée vers l’Est pour accueillir le soleil levant pour la richesse et la bonne fortune. Les murs traditionnels en terre battue font également office de masse thermique et sont économes en énergie, ne nécessitant qu’une petite cheminée pour maintenir l’habitation au chaud. Nous n’avons pas pu nous empêcher de remarquer les similitudes avec le Growing Dome.

Beaucoup de maisons que nous avons vues sur la nation Navajo, y compris celle de Tyrone, étaient construites en forme d’octogone, avec un toit conique. Elles combinent la forme traditionnelle du Hogan avec des matériaux de construction modernes.

Navajo Nation Growing Dome Greenhouse Build with Tyrone Thompson

Navajo Nation Growing Dome Greenhouse Build with Tyrone ThompsonL’équipe de la ferme Chi’Shie : Philecia, Tyrone, Brandon, Levena et John

L’agriculture traditionnelle des Navajos

Tyrone Thompson fait la même chose avec son agriculture, en combinant les techniques traditionnelles Navajo avec les nouvelles technologies. Bien qu’il ait grandi dans la vallée (région de Phoenix), son clan maternel est (Tsi’naajinii) Black Streak Wood People et sa famille paternelle est afro-américaine.

Il a rencontré sa partenaire Philecia Yazziē à Phoenix, qui est également d’origine navajo. La mère de Tyrone avait un bail sur un terrain juste à l’extérieur de Leupp, AZ. Ils sont donc retournés dans le « rez » pour devenir agriculteurs et aider le peuple Navajo à reprendre l’agriculture.

L’eau, c’est la vie

Leupp (prononcé LOOP) se trouve sur les rives du Little Colorado River. En contraste frappant avec le principal affluent, le Little Colorado est sec et aride à sa surface. Mais en dessous, il y a un aquifère qui est la principale source d’eau de la région.

Little Colorado River basin sign

Little Colorado River basin sign

Comme il n’y a pas d’eau courante, les habitants doivent se rendre dans une station de campagne et transporter l’eau jusqu’à leur maison ou leur ferme. Tyrone doit parcourir 10 miles pour aller chercher de l’eau pour sa famille, sa ferme et ses animaux. Mais certains habitants de la réserve doivent parcourir jusqu’à 100 miles. Dans l’ensemble, environ 30 % des foyers de la nation Navajo n’ont pas l’eau courante.

La loi CARES

Le gouvernement tribal Navajo a réservé 130 millions de dollars de financement fédéral au titre de la loi CARES, spécifiquement pour des projets liés à l’eau. Des choses simples comme se laver les mains ne sont pas toujours possibles, ce qui entraîne un taux de COVID plus élevé dans la réserve que dans d’autres régions du pays. Mais le développement des infrastructures nécessaires reste un cauchemar logistique, et le gouvernement fédéral a fixé au 30 décembre 2020 la date limite pour dépenser l’argent de la loi CARES.

Nous aimerions avoir de grands projets qui permettraient d’étendre une ligne d’eau à d’autres communautés et de fournir de l’eau à plus de gens, mais à cause de la date limite, nous allons devoir inclure ceux qui vivent à une courte distance d’une ligne d’eau importante.

-Jonathan Nez, président de la nation Navajo

M. Tyrone a déclaré qu’il existe des plans pour développer des fermes le long de la Little Colorado River, en utilisant des puits comme source d’eau principale, mais le financement n’a pas encore été approuvé pour ce projet.

Le clan de l’héritage

En attendant, Tyrone et Philecia font du mieux qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont. Ils ont actuellement deux maisons à arceaux, une serre solaire passive attachée au côté sud de leur Hogan, une station de compostage, des cochons, des canards, des moutons et des jardins extérieurs. Le Growing Dome sera utilisé pour le jardinage traditionnel, les démarrages et l’aquaponie. Les écoles locales pourront visiter le dôme et apprendre les différentes techniques agricoles utilisées à l’intérieur.

Tyrone Thompson growing starts in his hoop house

Tyrone Thompson growing starts in his hoop houseLa culture de Tyrone commence dans sa maison en cerceaux

Le bébé démarre sera utilisé pour soutenir un large réseau de fermes et de communautés dans la réserve. Des organisations à but non lucratif, des jardins de jardin, des écoles, des centres pour personnes âgées et des fermes situées jusqu’à 150 miles de distance recevront des transplantations des fermes Chi’Shie.

Tyrone espère créer le premier centre alimentaire de la nation Navajo, et même soutenir les tribus sœurs de la région. Son rêve est de faire du bassin du Little Colorado le grenier à blé de la nation Navajo. Vous pouvez suivre leurs progrès sur son Page Facebook.

Tyrone Thompson est légendaire pour ses connaissances et son travail acharné sur la réserve. Il a été présenté dans des livres, des articles et des spots télévisés concernant les techniques agricoles traditionnelles et modernes. Il est également actif au sein de la communauté en ce qui concerne d’autres problèmes sociaux et économiques auxquels sont confrontés les Amérindiens, comme le suicide, l’abus d’alcool, la toxicomanie et le diabète.

Construction d’un dôme de croissance

Liz installing a hub on the 26' Growing Dome Greenhouse

Liz installing a hub on the 26' Growing Dome GreenhousePC : @meganhottman

Tyrone, Philecia et leur famille ont été incroyablement accueillants dès notre arrivée. Les amis et l’équipe de Tyrone, John, Brandon et Levena, étaient également extrêmement amicaux, travailleurs, motivés et charismatiques. Leurs filles ont chanté des chansons traditionnelles navajo pour nous, nous ont fait des démonstrations de jeux de cordes navajo et nous ont régalés chaque jour avec leurs incroyables dessins.

Le premier jour de la construction, Tyrone a fait cuire deux dindes dans un foyer, et Philecia a préparé toutes les fixations. C’était une fête de Thanksgiving pour nous tous. Les autres déjeuners consistaient en des repas traditionnels Navajo comme les Tacos Navajo, le Blue Mush et le ragoût de bœuf.

Chaque jour était une véritable bénédiction pour nous d’être à la ferme. Nous avons beaucoup ri tout au long de la construction et nous nous sommes fait des amis pour la vie.

Lunch in a greenhouse on Navajo Nation with Tyrone Thompson

Lunch in a greenhouse on Navajo Nation with Tyrone ThompsonLem, Liz, Janet et Richard déjeunent dans la serre solaire passive de Tyrone. Photo par Megan Hottman

Liz et moi avons été rejoints par Richard et Janet Miller, et notre ami Megan Hottman. Richard et Janet n’étaient pas étrangers à la vie dans la réserve et avaient donné de leur temps pour d’autres constructions de Growing Dome à la fois à la Nation Navajo et dans de nombreuses autres réserves amérindiennes dans tout le pays, y compris en Alaska. Richard est également un maître jardinier et a passé beaucoup de temps avec Tyrone et Philecia pour leur parler et leur enseigner les meilleures pratiques de culture en serre.

Philecia a grandi dans la réserve avec sa grand-mère. Ils n’avaient ni eau courante ni électricité dans leur ferme, et elle remercie ses aînés de lui avoir enseigné ses traditions autochtones. Philecia a récemment obtenu sa certification de jardinier biologique et jardine actuellement dans la réserve voisine de L’école des étoiles où ses enfants vont également à l’école. Elle est également ravie de mettre en pratique ses nouvelles compétences dans le Growing Dome.

Tyrone Thompson and Megan installing a vent for the Growing Dome Greenhouse on Navajo Nation

Tyrone Thompson and Megan installing a vent for the Growing Dome Greenhouse on Navajo NationTyrone et Megan installent un panneau

Ils utiliseront des « lits de lasagnes » pour le sol, qui se compose de carton, de balles de paille, de fumier de mouton, de déchets alimentaires, de terre ordinaire et de terre végétale. Cela permettra de créer un sol riche et moelleux, vivant avec des micro-organismes. Elle prévoit ensuite de faire pousser des raisins, beaucoup de légumes, des pêches et des fraises pour les enfants. Elle se réjouit de voir le Growing Dome devenir une grande jungle !

Nous avons terminé la construction du Growing Dome en un peu plus de 4 jours, et nous avons malheureusement dû faire nos adieux à leur famille et à leurs amis en leur donnant des coups de coude sincères. Nos sourires étaient peut-être cachés par nos masques, mais nos cœurs battaient de joie et de remerciement pour cette semaine vraiment inspirante. Nous n’aurions pas pu demander un meilleur cadeau pour Thanksgiving que d’unir nos forces pour une cause extraordinaire.

Félicitations à Chi’Shie Farms !

Autres moyens de soutenir l’agriculture et l’accès à l’eau dans la nation Navajo :

Entreprises du lac Tolani

Guerriers de l'eau unis

Cet article a été rédigé par Lem Tingley et traduit par serre2jardin.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Serre2jardin.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.