Menu Fermer

Financement de l’OAFRI disponible pour les projets de recherche – se termine le 6 janvier !

Disposez-vous d’un personnel capable de mener des recherches de haute qualité ? Vous avez une idée de projet susceptible d’améliorer la santé des plantes dans le secteur de la floriculture ? Dans ce cas, vous pouvez bénéficier de fonds de recherche.

Continuez à lire pour voir les types de projets spécifiques qui sont éligibles à un financement.

Contexte :

Le Initiative de recherche agroalimentaire de l’Ontario (OAFRI) est une subvention disponible pour aider les organisations éligibles à financer des projets de recherche agroalimentaire. Les objectifs de l’initiative sont les suivants :

financer la recherche axée sur la demande qui peut soutenir la politique agroalimentaire, les programmes ou le marché
améliorer les connaissances ou la technologie pour aider les entreprises du secteur agroalimentaire de l’Ontario à relever les défis
aider les entreprises agroalimentaires à élargir leurs débouchés commerciaux au niveau local et mondial

Cette initiative combine et s’appuie sur le succès des anciennes Orientations nouvelles du MAAARO et des programmes de recherche sur la sécurité alimentaire. Elle est financée conjointement par les gouvernements fédéral et provinciaux dans le cadre du Partenariat agricole canadien.

Éligibilité

Pour pouvoir bénéficier d’un financement, le candidat principal doit

être situé en Ontario
démontrer que vous avez la capacité d’effectuer des recherches de qualité
faire partie de l’un des éléments suivants :
une université ou un collège
un organisme, un institut ou une fondation de recherche
une organisation industrielle ou une entreprise
une organisation non gouvernementale
un gouvernement ou un organisme gouvernemental municipal ou indigène

Projets prioritaires

Seuls les projets ayant des objectifs spécifiques sont pris en considération. Dans le volet phytosanitaire, il s’agit notamment

Biologie des ravageurs actuels et émergents
Perturbation de l’accouplement et programmes de libération stérile de parasites horticoles
Nouvelles applications ou techniques de lutte intégrée contre les parasites (par exemple, systèmes de pulvérisation fixes, brumisation de stockage, assainissement, drones ou surveillance automatisée des parasites) pour réduire la main-d’œuvre, diminuer l’exposition des travailleurs et minimiser les REI
Distribution des ravageurs résistants aux pesticides et amélioration des pratiques de gestion pour réduire la pression de sélection
Logiciels d’automatisation et de gestion des données (par exemple, systèmes de vision, logiciels de dépistage) pour améliorer la détection des organismes nuisibles et la prise de décision en matière de santé des végétaux
Techniques et outils nouveaux ou plus efficaces de diagnostic des parasites des végétaux dans les exploitations agricoles pour les parasites difficiles à détecter ou ceux qui nécessitent un diagnostic et une intervention précoces

Parmi les projets du volet « systèmes de production durables » (concernant les cultures en serre) figurent

Les obstacles sociaux, comportementaux et économiques à l’adoption des meilleures pratiques de gestion dans les différents systèmes de production
Efficacité des produits biologiques agricoles issus des microbiomes des plantes et du sol pour la protection des plantes, l’augmentation de la productivité des cultures et le remplacement des engrais et des pesticides de synthèse

Plus d’informations

De plus amples informations sur ces projets, ainsi que les coordonnées et les candidatures, sont disponibles à l’adresse suivante Initiative de recherche agroalimentaire de l’Ontario | Ontario.ca

Partagez ceci :

Comme ceci :

Comme Charger…

Cet article a été rédigé par Sarah Jandricic, spécialiste de la lutte antiparasitaire intégrée en floriculture sous serre, OMAFRA et traduit par serre2jardin.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Serre2jardin.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.