Menu Fermer

La lamproie tachetée – Trop près pour le confort !

Photo du département de l’agriculture et des marchés de l’État de Pennsylvanie.

Ces derniers temps, vous avez peut-être entendu parler d’un certain ravageur envahissant dans les médias – le La mouche du coche. Cette espèce objectivement belle mais nuisible est un parasite de certains arbres, de la vigne et d’autres cultures horticoles.

Repérés en Amérique du Nord dès 2012, des spécimens de la lanterne tachetée envahissante ont maintenant été détectés dans le Michigan, à New York et au Québec. Les producteurs de cultures ornementales de l’Ontario doivent-ils s’inquiéter ? Continuez à lire pour le savoir!*

(*Ce billet a été publié à l’origine sur le site de la Commission européenne. Blog de l’ONFruit et a été amendé par S. Jandricic pour sa pertinence pour l’industrie ornementale).

Qu’est-ce qu’une lamproie tachetée ?

Nymphe de la lanterne tachetée (stade immature).

La lamproie tachetée (Lycorma delicatula) est une sauterelle végétale envahissante, originaire d’Asie. Elle se nourrit de la sève des plantes. Comme pour tous les ravageurs suceurs de sève (comme les pucerons et les aleurodes), leur alimentation peut provoquer le flétrissement et le dépérissement des plantes lorsqu’ils sont présents en grand nombre. Comme les pucerons et les aleurodes, ils produisent également de grandes quantités de miellat, ce qui entraîne le développement de moisissures fuligineuses.

Cultures à risque

Il existe plus de 70 hôtes documentés en Amérique du Nord. Les principaux hôtes sont la vigne, les arbres fruitiers (pommier, pêcher, prunier, cerisier), le houblon et les feuillus (noyer noir, érable).

Cependant, certaines espèces d’arbres et de plantes ornementales peuvent également être des hôtes, notamment l’érable japonais, le lilas et la vigne vierge. Le plus grand signal d’alarme pour l’industrie ornementale sur cette liste des plantes hôtes sensibles est certainement les roses, y compris les arbustes de roses de plage et de roses japonaises. Heureusement, les autres plantes ornementales communes cultivées par l’industrie de la floriculture en serre (y compris les plantes vivaces et les fleurs coupées d’extérieur) ne semblent pas être des hôtes.


Essaim de lanternes tachetées sur des vignes. (Crédit : Erica Smyers, Université de Penn State).

Des rapports de dommages économiques en Pennsylvanie, où ce ravageur s’est établi, sont apparus dans des vignobles commerciaux, où l’alimentation des essaims a entraîné une perte de rendement, une diminution de la teneur en sucre des raisins récoltés, ainsi que l’affaiblissement et la mort des vignes. Pour les arbres, l’alimentation importante de la lanterne tachetée ne tue généralement pas l’arbre mais constitue un facteur de stress et un certain dépérissement peut se produire.

La détection précoce est essentielle

Les arbres et arbustes d’ornement, ainsi que les roses, figurant sur sa liste de cibles potentielles, il est essentiel que TOUTES les exploitations agricoles gardent un œil sur ce ravageur, EN PARTICULIER lorsqu’elles reçoivent des cargaisons provenant de zones où la lamproie tachetée a été repérée ou est établie (voir Distribution, ci-dessous).

Bien que des populations établies n’aient PAS (encore) été trouvées au Canada, il se rapproche de plus en plus de notre frontière ontarienne avec des détections récentes à New York et au Michigan.

La détection précoce de toute observation de la lanterne tachetée est CRUCIALE pour que nous puissions agir rapidement et limiter sa propagation. Signalez immédiatement toute découverte suspecte auAgence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) en ligne ou en appelant le 1-800-442-2342.

Distribution

Originaire d’Asie, la lanterne tachetée a été identifiée en Pennsylvanie en 2014. Malgré les efforts de confinement, ce ravageur s’est encore propagé et des populations établies sont désormais présentes dans diverses régions des États-Unis.


Carte des signalements de la mouche de la lanterne tachetée dans les régions du nord-est des États-Unis, en date du 29 octobre 2020. (Source : New York State Integrated Pest Management, Cornell University).

En septembre 2020, l’ACIA a confirmé l’identification de deux mouches de la lanterne tachetées mortes dans des camions commerciaux voyageant de la Pennsylvanie au Québec, ce qui illustre la capacité du ravageur à se propager rapidement sur de vastes zones géographiques par les activités humaines.

Soyez prêt

La lanterne tachetée est un excellent auto-stoppeur. Les adultes peuvent s’accrocher aux voitures et aux camions se déplaçant à grande vitesse sur de longues distances. Les femelles pondent sans distinction sur toute surface lisse (véhicules, pierres, meubles de jardin, etc.) ; les masses d’œufs sont difficiles à détecter, peuvent être déplacées sur de grandes distances et représentent le stade de vie adapté à l’hivernage.


Le personnel du MAAARO met en place une bande collante dans les arbres pour surveiller la mouche de la lanterne tachetée en 2018.

Avec autant de voies différentes et de points d’entrée potentiels, la surveillance représente un grand défi. En 2016 et 2018, le MAAARO a surveillé les zones à haut risque à l’aide de bandes collantes sur les arbres. Aucune luciole tachetée n’a été détectée, mais c’était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. L’Ontario est une grande province !

En 2019, un comité canadien d’éducation et de sensibilisation à la lamproie tachetée a été formé. Les membres comprennent le Centre des espèces envahissantes, l’ACIA, le MAAARO, l’Ontario Federation of Anglers and Hunters, des représentants de l’industrie et des forestiers municipaux.

Actuellement, le meilleur plan d’attaque pour l’Ontario est d’avoir le plus grand nombre possible d’yeux exercés à l’affût de cet insecte envahissant à l’aspect unique.

Savoir ce qu’il faut rechercher

Dans les États du centre du littoral de l’Atlantique, les masses d’œufs hivernants sont pondus tout au long de l’automne. Les masses d’œufs comptent généralement de 30 à 50 œufs et sont pondus en lignes parallèles.

Masses d’œufs de lanterne tachetée : (a) Les masses d’œufs fraîches ont un revêtement cireux. (b) Dans les masses d’œufs plus anciennes, l’enduit cireux commence à se fissurer. (c) Finalement, la couche cireuse commence à se détacher. Sur cette photo, quelques œufs ont éclos. (Crédits : (a) Pennsylvania Department of Agriculture, Bugwood.org), (b) &amp ; (c) Emelie Swackhamer, Penn State University, Bugwood.org)

Les nymphes commencent à apparaître à la fin du printemps. Elles se nourrissent et se déplacent presque constamment. Surveillez de près les vignes, les arbres du paradis, les noyers noirs, les noyers cendrés, les saules, les bouleaux, les sumacs et les roses autour de votre propriété car les nymphes semblent préférer ces hôtes. Les nymphes de stade tardif ont tendance à se regrouper sur les hôtes préférés, comme l’arbre du paradis et le noyer noir.

Nymphes de lanterne tachetée : (a) Les nymphes de premier stade sont noires avec des taches blanches. (b) Les nymphes du dernier stade sont rouges et noires avec des taches blanches (Crédits : (a) Emelie Swackhamer, Penn State University, Bugwood.org, (b) Richard Gardner, Bugwood.org)

Les adultes apparaissent à la mi-juillet et sont actifs jusqu’à ce qu’ils soient tués par les températures froides. Dans les vignobles, les adultes ont tendance à apparaître d’abord le long des bordures. On rapporte que les adultes de la lamproie tachetée ne volent pas très bien ; cependant, ils peuvent parcourir de longues distances si les conditions sont favorables.

Adulte de lanterne tachetée : (a) Les ailes avant sont pâles avec des taches noires à l’avant et des bandes sombres en forme de filet à l’extrémité. (b) Les ailes arrière ont des bandes rouges, noires et blanches. (Crédits : (a) Emelie Swackhamer, Penn State University, Bugwood.org, (b) Richard Gardner, Bugwood.org)

Il y a une génération de lanterne tachetée par an. Des observations récentes montrent que la mouche de la lanterne tachetée n’a pas besoin de l’arbre du ciel pour survivre, mais des informations complètes sur l’utilisation des hôtes nécessitent des recherches supplémentaires.


Cycle de vie de la lamproie tachetée. La chronologie de chaque stade de vie est basée sur des informations provenant de Pennsylvanie, aux États-Unis (Crédit : Lawrence Barringer, Département de l’agriculture de Pennsylvanie).

Le management aux Etats-Unis

Aux États-Unis, des recherches sont menées pour développer de meilleurs outils de surveillance et de gestion. Vous trouverez les dernières informations surExtension de l'état de PennLe site web de la lanterne tachetée.

La gestion actuelle aux États-Unis comprend :

Enlever et détruire les masses d’œufs -Récupérer dans un récipient et placer dans de l’alcool (désinfectant pour les mains, alcool à friction, autre). Vérifier soigneusement les véhicules, l’équipement agricole et les autres articles à surface dure à la recherche de masses d’œufs s’ils proviennent de zones infestées.
Enlever les arbres du paradis – Peut aider à réduire les nombres mais peut ne pas être pratique s’ils sont présents en grand nombre. Des herbicides peuvent être appliqués pour contrôler les drageons. Puisque d’autres hôtes peuvent s’avérer appropriés pour compléter le développement, les tentatives d’éradication de l’arbre du paradis comme stratégie de gestion peuvent s’avérer inefficaces.
Utiliser des bandes collantes sur les arbres – Aide à réduire le nombre de nymphes. Pour éviter d’attraper des organismes non ciblés, utilisez des mailles de gros calibre au-dessus de la bande ou des bandes collantes tournées vers l’intérieur pour intercepter les nymphes lorsqu’elles grimpent dans les arbres hôtes. La recherche pour développer de meilleurs pièges est en cours.
Encouragez les ennemis naturels – Il s’agit notamment des araignées, des punaises tueuses, des mantes religieuses et d’autres espèces qui s’attaquent à la lanterne tachetée. Le recours aux seuls ennemis naturels peut ne pas être suffisant pour contrôler une population élevée. Des guêpes parasites ont été identifiées en Chine mais nécessitent une évaluation des effets non ciblés.
Utiliser des champignons entomopathogènes – Des champignons pathogènes, comme Beauveria bassiana, sont en cours d’évaluation. Le champignon entomopathogène Baktoa major a été trouvé en association avec le FSL en Pennsylvanie et semble être très virulent contre le ravageur.
Appliquer des insecticides – Les produits contenant de la bifenthrine, du thiamethoxam, du dinotefuran, du carbaryl, de la fenpropathrine, du malathion ou de la zeta-cyperméthrine permettent de lutter efficacement contre les nymphes et les adultes. Le chlorpyrifos est la seule matière active qui a donné une mortalité élevée des œufs. L’huile minérale a montré une mortalité des œufs allant jusqu’à 71 %. Pour les arbres paysagers, ils ont utilisé des injections dans les arbres, des pulvérisations sur le tronc ou des arrosages du sol avec certains insecticides néonicotinoïdes avec d’excellents résultats.

Où nous allons à partir de maintenant

Bien que la mouche de la lanterne tachetée ne se soit pas encore manifestée en Ontario, le MAAARO prend déjà des mesures en plus de la surveillance. Comme nous n’avons pas d’utilisations homologuées pour la lutte contre la lamproie tachetée au Canada, ce ravageur a été priorisé dans le cadre du Programme des usages mineurs pour les cultures à risque élevé.

Bien que ce ravageur puisse sembler inquiétant pour beaucoup, n’oubliez pas que nous sommes déjà passés par là (je vous regarde, scarabée japonais !). Comme pour le BJ, différentes agences au Canada travailleront de concert avec les producteurs et les groupes industriels pour élaborer des plans d’action visant à protéger les cultures canadiennes et à maintenir l’accès au marché, si ce ravageur devait arriver en Ontario.

Partagez-le :

Comme ça :

Comme le chargement…

Cet article a été rédigé par Sarah Jandricic, Greenhouse Floriculture IPM Specialist, OMAFRA et traduit par serre2jardin.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Serre2jardin.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.