Menu Fermer

Que semer en mai ?

« Rappelez-vous – toujours semer les graines. Vous pouvez rattraper tout le reste, mais si vous prenez du retard sur ce point, alors il n’y a rien que vous puissiez faire. » – ( Un excellent conseil que l’on m’a donné il y a de nombreuses années !)


Le haricot vert Cobra et le maïs doux Lark ne sont que deux des cultures fiables et délicieuses que vous pouvez semer maintenant directement dans le sol du polytunnel.

Semez dans un propagateur chauffé, dans un endroit chaud, ou directement dans le sol du tunnel quand il fait assez chaud. Pour les cultures sous polytunnel ou sous serre, ou pour planter à l’extérieur sous cloches ou toison, vous pouvez maintenant semer fin mai :

haricots verts, haricots d’Espagne, maïs doux, courgettes, fèves edamame (soja), pois chiches, cucamelles, cornichons, citrouilles, courges d’été, courges et melons. Vous pouvez encore semer des concombres et des tomates pour les cultures tardives sous tunnel/serre. Vous pouvez également cultiver des herbes « douces » telles que le basilic, la coriandre, l’aneth, l’origan grec (le meilleur pour le goût), la livèche, la menthe, le persil (le persil italien géant à feuilles plates est le plus savoureux), la perilla (ou bifteck japonais) et le fenouil, les fraises des Alpes (Reugen est une bonne variété à gros fruits).

Le fenouil de Florence et les fleurs simples semi-rustiques telles que les tagètes, les soucis français, les capucines, etc. sont également appréciés des abeilles et des papillons et attirent d’autres insectes bénéfiques tels que les syrphes, qui contribuent à la lutte contre les parasites et à la pollinisation, sous abri ou en plein air.

Il est très important d’ombrager les propagateurs et les jeunes plants à tout moment pour éviter qu’ils ne cuisent ! – Vous pouvez également éteindre les propagateurs pendant la journée pour économiser de l’énergie – même s’ils sont à l’ombre, ils seront suffisamment chauds les jours de soleil – mais n’oubliez pas de les rallumer bien avant qu’il ne fasse froid le soir, en cas de gel inattendu…

En plein air :

Semer en modules si le temps est encore trop froid, dans un lit de semence pour le repiquage, ou dans le sol où ils seront cultivés – si le temps et les conditions de votre sol s’y prêtent :

Asperges, artichauts, betteraves, fèves, carottes, toutes les variétés de petits pois, choux de Milan et autres choux d’automne/hiver, toutes les variétés de brocolis germés, y compris le calabrais et le violet, choux-fleurs, oignons à salade, persil de Hambourg, cresson, laitues, périlleuse, orache, chicorée, chou-rave, chou frisé (ceux qui sont destinés à la culture hivernent à l’extérieur à partir de la mi-mai), panais (début mai), radis, roquette, salsifis, bettes à carde, épinards, navets et rutabagas, pourpier d’été, mâche, mélanges de salades et herbes vivaces dont l’oseille. Les pois asperges, les cardons, les épinards Good King Henry et New Zealand peuvent être semés à l’extérieur sous cloches dès maintenant, et également à partir de la mi-mai, si le sol est suffisamment chaud, le maïs doux, les haricots verts et les haricots d’Espagne. Les courges, les courgettes, les potirons, les concombres et les courges peuvent tous être semés à l’extérieur sous cloches à la fin du mois de mai, dans les régions chaudes.

Semez également quelques fleurs annuelles simples telles que l’Alyssum doux (vivace dans les tunnels, se semant librement), le limnanthes (fleur d’œuf poché), le cosmos, le calendula, le coquelicot californien, le Convulvulus tricolore, les capucines, la phacélie, les tournesols, etc. Toutes ces plantes attireront des insectes utiles comme les syrphes, les chrysopes et les coccinelles, qui contribueront à la lutte contre les parasites, ainsi que les abeilles, qui participeront à la pollinisation des cultures.

Semez des engrais verts à croissance rapide comme le sarrasin, la moutarde (une brassicacée, il faut donc surveiller les rotations), les lupins &amp ; le trèfle rouge (légumineuses) et la phacélie, pour améliorer le sol en y ajoutant de l’humus, pour encourager les microbes bénéfiques, « piéger » le carbone et nourrir les vers (après les avoir creusés), sur toutes les parcelles de terrain vides qui ne seront pas utilisées pendant 6 semaines ou plus.

Bien qu’en théorie vous puissiez semer presque tout dans le jardin maintenant – à l’exception des légumes tendres comme les concombres, etc. – notre météo est si variable maintenant que vous devez garder un œil sur la température du sol et les conditions météorologiques !

À moins que vous n’ayez recouvert le sol de cloches ou de polyéthylène, de sorte que le sol soit sec et vraiment chaud, il est toujours plus sûr de semer dans des modules sous abri dans une serre, un polytunnel ou un châssis froid pour être sûr d’obtenir des résultats garantis et éviter de gaspiller des graines coûteuses. Ne commettez pas non plus l’erreur de semer trop profond. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles les graines ne germent pas. Ne semez jamais les graines à plus de deux fois leur propre profondeur – et certaines graines comme le céleri et les fraises alpines préfèrent en fait être semées à la surface du compost, ou seulement très légèrement recouvertes de quelque chose comme de la vermiculite ou du sable fin qui laisse passer la lumière.

Dans certaines régions, le sol est encore froid après les récentes gelées &amp ; fortes pluies. Une gelée tardive pourrait détruire les jeunes plants de cultures tendres comme les haricots verts, même sous cloche. Les semences sont chères et vous ne pouvez pas vous permettre de les gaspiller. Vous ne pouvez pas non plus vous permettre de perdre du temps en perdant les semis effectués à cette période de l’année, d’autant plus qu’avec l’augmentation soudaine du nombre de personnes qui cultivent leur propre nourriture en raison de la pandémie de COVID19, il est devenu presque impossible de se procurer des semences. De nombreuses cultures d’hiver et de stockage importantes doivent être semées ce mois-ci – et si elles échouent, il pourrait bien être trop tard pour les semer à nouveau, même si vous pouvez obtenir des semences. Bien que le soleil soit fort maintenant et que les journées ensoleillées soient chaudes, il peut encore y avoir des gelées nocturnes sérieusement dommageables au début de ce mois.

Dans le tunnel, vous pouvez planter des légumes tendres comme les patates douces en pots ce mois-ci – ou dans le sol s’il fait assez chaud, mais je préfère toujours que les miennes poussent vraiment bien en pots d’abord, car cela leur donne un meilleur départ. Elles ont besoin d’une longue saison car elles ne grossissent que tard, elles sont très sensibles au gel et détestent les sols froids et humides. Vous pouvez également planter les tubercules d’Oca et de Mashua dans des pots maintenant – à nouveau pour les repiquer plus tard, fin mai ou début juin – ou les planter directement dans la terre des tunnels. Les petits tubercules de Yacon peuvent aussi être plantés maintenant dans le tunnel ou dans des pots pour être plantés dehors plus tard. Ils commencent tout juste à pousser.

(P.S. J’aime beaucoup partager avec vous mes idées originales et mes 40 ans d’expérience dans la culture et la cuisson de mes propres aliments biologiques. C’est très satisfaisant et naturellement aussi très flatteur si d’autres personnes trouvent de l' »inspiration » dans mon travail……. Mais s’il vous arrive de copier une partie de mon matériel, ou de le répéter de quelque manière que ce soit en ligne – j’apprécierais beaucoup que vous mentionniez qu’il vient de moi. C’est le résultat de nombreuses années de travail acharné et d’une expérience souvent durement acquise. Merci.)

Cet article a été rédigé par et traduit par serre2jardin.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Serre2jardin.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.