Menu Fermer

Que semer en juin ?

« Rappelez-vous – toujours semer les graines. Vous pouvez rattraper tout le reste – mais si vous prenez du retard dans ce domaine, vous ne pouvez rien y faire. » ………. (Un excellent conseil que l’on m’a donné il y a de nombreuses années)

image.jpeg
image.jpeg
‘Alvaro’ est un melon fantastique qui m’a donné ma meilleure récolte de polytunnel !
Le mini-concombre ‘Restina’ est une récolte fantastique – la taille parfaite pour les conserves.

Désolé de le mentionner, mais bien que ce ne soit pas encore le milieu de l’été, il est maintenant temps de penser aux cultures que vous voudrez faire pousser pendant l’hiver, dans le tunnel ou à l’extérieur, et d’acheter les graines maintenant si vous ne l’avez pas déjà fait ! Si vous ne le faites pas, elles risquent de disparaître des rayons lorsque les jardineries réorganisent leur stock pour la saison d’automne, ce qu’elles font généralement avant la fin du mois de juin. Les entreprises de semences en ligne peuvent également avoir épuisé les variétés populaires d’ici là.

Semer dans une chaleur douce dans des pots ou des modules pour des cultures de fin d’été sous tunnel ou sous serre :

Il est encore temps de semer les haricots français (nains et grimpants), les haricots edamame (soja), le maïs doux, les courgettes, les citrouilles, les courges d’été, les courges et les melons. Vous pouvez également encore semer des concombres &amp ; des cornichons (Restina est une excellente variété demi-taille pour les marinades ou les salades) pour la fin de l’été et le début de l’automne, ainsi que des brocolis calabrese/Italian broccoli (Green Magic est bon) et du céleri auto-blanchissant pour les cultures d’automne.

Protégez en permanence les propagateurs et les zones où vous avez de jeunes plants d’un fort ensoleillement et veillez à éteindre les propagateurs pendant la journée, s’il fait assez chaud. La température peut augmenter considérablement dans les serres et les tunnels à cette période de l’année, et s’il fait trop chaud, les choses peuvent littéralement cuire ! Pensez également à remplir les espaces entre les plantes dans les propagateurs avec une sorte d’isolant comme du papier bulle. Cela empêche les zones dénudées de perdre de la chaleur, évite la surchauffe et évite également le gaspillage d’énergie. Je garde même les petits morceaux de papier bulle qui se trouvent dans n’importe quel emballage pour cet usage.

Bien qu’en théorie vous puissiez tout semer à l’extérieur maintenant – les nuits peuvent encore être assez froides, il vaut donc la peine de semer des cultures tendres comme les haricots verts et verts, le maïs doux, le basilic, les concombres, les melons, les citrouilles et les courges dans des pots ou des modules dans une serre, un tunnel ou un propagateur pour les planter à l’extérieur dans 2 à 3 semaines. Ces plantes ont besoin d’une chaleur fiable et germeront beaucoup plus rapidement sous abri – souvent en 2 ou 3 jours – ce qui les rend plus précoces d’au moins une semaine à 10 jours par rapport à tout ce que vous pourriez semer maintenant à l’extérieur. De plus, si le temps devient très humide, les graines peuvent pourrir. Le semis en modules permet également d’éviter les pertes potentielles dues aux dégâts causés par les limaces, les marteaux-piqueurs et autres parasites – et il vous aide à mieux utiliser l’espace de culture précieux.

Semez maintenant quelques annuelles à croissance rapide directement dans le sol du tunnel, dans les coins impairs et aussi parmi les cultures pour attirer les abeilles, les syrphes et autres insectes bénéfiques qui aideront à contrôler les ravageurs et à assurer la pollinisation. Ces fleurs, ainsi que d’autres, fournissent en retour aux insectes le pollen et le nectar indispensables.

C’est aussi le moment de commencer à penser aux cultures d’hiver à développement plus lent. Le céleri auto-blanchissant pour la culture sous tunnel d’hiver doit être semé dans des conditions fraîches vers la mi – fin juin, pour être planté sous tunnel plus tard, car il est assez lent à germer, et se développe lentement au début.

À l’extérieur, semez en modules, dans un lit de semences pour le repiquage, ou in situ à l’endroit où ils seront cultivés :

Amarante (callaloo), betteraves, carottes, choux (feuillus sans cœur et tardifs), pois (variétés précoces comme Kelvedon Wonder dès maintenant pour assurer une récolte avant les premières gelées d’automne), brocoli calabrese et ‘tenderstem’, courgettes &amp ; courges, chicorée ‘Witloof’ (pour le forçage d’hiver), endives, oignons à salade, fenouil de Florence, haricots verts et d’Espagne, poireaux (une variété précoce pour les baby-poireaux), cresson de terre, laitues, périlleuse, orache, rabioles, etc. pour les jeunes poireaux), le cresson de terre, les laitues, la pérille, l’orach, le kohl rabi, les choux (début juin pour les cultures d’hiver), les radis, la roquette, les bettes, les épinards, les courges d’été, le maïs doux, les navets blancs et les rutabagas, le pourpier d’été, la mâche, les mélanges de salades, les herbes tendres comme le basilic, l’origan, le persil, la coriandre, l’aneth, le fenouil, etc. et les herbes vivaces et rustiques comme l’oseille.

Semez également quelques fleurs annuelles simples, à croissance rapide, pour attirer les insectes utiles comme les syrphes, qui aident à lutter contre les parasites, et les abeilles, qui aident à la pollinisation des cultures. Des plantes comme le limnanthes (fleur d’œuf poché), le calendula, le pavot de Californie, le convulvulus tricolore, le sarrasin, les capucines, la phacélie, les tournesols, etc.

Semez des engrais verts à croissance rapide comme le sarrasin, le trèfle rouge, la moutarde (une brassicacée, il faut donc surveiller les rotations) et la phacélie, pour améliorer le sol, « piéger » le carbone et nourrir les vers (après les avoir enfouis), sur toutes les parcelles vides qui ne seront pas utilisées pendant 6 semaines ou plus, ou qui ont besoin d’être améliorées. Le trèfle rouge, le sarrasin et la phacélie en particulier sont également excellents pour les abeilles ! (Vous pouvez acheter des graines de sarrasin en vrac à un prix très bas dans votre magasin de produits diététiques local – mais ne prenez pas de sarrasin « grillé », il ne germera pas !)

Dans les sols chauds et bien drainés à l’extérieur, les tubercules d’oca, de mashua, de patate douce et de yacon peuvent tous être plantés maintenant.

(Bien que toutes ces variétés produiront une meilleure récolte dans un tunnel, particulièrement en Irlande, car elles aiment les sols chauds, grossissent tard et sont vulnérables aux gelées d’automne. Avec le yacon, vous plantez les petits tubercules en croissance qui se regroupent autour de la tige au sommet des plus gros tubercules. Ils ont tous besoin d’une longue saison de croissance car ils ne commencent à former leurs tubercules qu’à la fin de l’automne. Dans les régions froides sujettes au gel, la culture en serre ou en tunnel est le meilleur moyen d’obtenir une récolte fiable, mais sachez que le Yacon en particulier a besoin de beaucoup d’espace !

(Veuillez noter. J’aime beaucoup partager avec vous mes idées originales et mes 40 années d’expérience dans la culture et la cuisson de mes propres aliments biologiques. C’est très satisfaisant et naturellement aussi très flatteur si d’autres personnes trouvent de l' »inspiration » dans mon travail……. Mais s’il vous arrive de copier une partie de mon matériel, ou de le répéter de quelque manière que ce soit en ligne – j’apprécierais beaucoup que vous mentionniez qu’il vient de moi. C’est le résultat de nombreuses années de travail acharné et d’une expérience durement acquise. Merci.)

Cet article a été rédigé par et traduit par serre2jardin.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Serre2jardin.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.