Menu Fermer

Lutte contre le scarabée japonais : 2021 points à considérer

C’est bientôt la période de l’année où les adultes du scarabée japonais commencent à voler !

Cependant, le printemps plus frais signifie que la nymphose peut prendre plus de temps. Qu’est-ce que cela signifie pour le calendrier des produits de lutte ?

Ce post répond à ces questions et fournit des infographies actuelles sur le contrôle des JB pour ceux qui exportent vers des zones non JB.

Arbre de décision pour l’application de pesticides contre le scarabée japonais. Infographie développée par S. Jandricic en collaboration avec l’ACIA. Applicable uniquement aux cultures de l’Ontario.

Étape 1 : Faut-il traiter pour le JB ?

Comme toujours, vous devez commencer par utiliser l’arbre de décision (illustré ci-dessus) pour décider si vous avez besoin de pulvériser. Si vos plantes ont été cultivées à l’intérieur pendant les périodes critiques, ou si vous n’expédiez pas vers des zones qui limitent le scarabée japonais, vous n’aurez peut-être pas à le faire.

Étape 2 : Choix et calendrier des pesticides

Maintenant que vous vous êtes rendu compte que vous devez utiliser des produits chimiques pour lutter contre la JB, la prochaine question est de savoir QUOI appliquer et QUAND ? Comme il n’y a que 3 produits homologués pour la lutte contre la JB dans le cadre du Programme de certification des serres en Ontario, la partie  » quoi  » est facile (voir l’infographie ci-dessous).

La partie « quand » est un peu plus difficile, et dépend fortement du moment du cycle de vie de la JB en Ontario, et du moment où vous devez faire sortir votre récolte.

Vous pouvez choisir de traiter vos plantes de manière préventive (avant que les larves du premier stade n’apparaissent) ou de manière curative (lorsque les vers blancs de n’importe quel stade sont probablement déjà présents dans votre sol). Dans un cas comme dans l’autre, vous devez comprendre le moment auquel vous devez appliquer la stratégie que vous avez choisie, conformément aux lignes directrices de l’ACIA, et planifier en conséquence. Sinon, vous risquez de devoir réappliquer des produits chimiques ou, pire encore, de vous retrouver dans une situation où la livraison doit être retardée jusqu’à ce que vous puissiez appliquer le bon produit.


Les pupes de JB sont généralement moins sensibles aux pesticides que les autres stades du ravageur. Cela influe sur le choix de l’insecticide et le moment de son application.

Différents produits sont recommandés à différentes périodes de l’année en raison d’une variété de facteurs qui affectent leur efficacité. Le MAAARO et l’ACIA tiennent compte de ces facteurs autant que possible lorsqu’ils font leurs recommandations. L’infographie ci-dessous présente un résumé des périodes recommandées pour les produits en fonction de ces facteurs :

ÉVITER LES STADES NON SENSIBLES : En règle générale, les pesticides sont moins efficaces contre les stades immobiles des insectes. C’est soit parce qu’ils n’ingèrent pas de matière active, soit parce qu’ils n’ont pas les bons récepteurs. Dans le cas de JB, nos pesticides homologués, appliqués au sol, auront beaucoup moins d’effet sur les stades de la nymphe et de l’œuf. Ainsi, pour la fenêtre de nymphose  » habituelle  » de la JB entre le 15 mai et le 15 juin en Ontario, les pesticides seront probablement moins efficaces, donc l’application pendant cette période devrait être évitée avec une planification minutieuse. Mais VOIR NOS 2021 CONSIDÉRATIONS, CI-DESSOUS !
CIBLER LES STADES OPTIMAUX : Certains pesticides ne sont efficaces que sur les petites larves de JB, ce qui signifie que leur fenêtre d’application est beaucoup plus réduite. L’imidaclopride (Intercept), en particulier, ne contrôle pas les stades larvaires plus anciens et plus gros de la JB, il doit donc être appliqué lorsque les larves de 1er stade sont présentes.
DURÉE RÉSIDUELLE DES PRODUITS : Comme le chlorpyrifos (Lorsban ou Dursban) ne persiste que relativement peu de temps dans le sol ou le milieu, il ne peut être appliqué que de manière curative, à proximité de l’expédition, pour tuer les larves éventuellement présentes. En revanche, le chlorantraniliprole (Acelepryn) ou l’imidaclopride (Intercept) ont des durées résiduelles longues (jusqu’à 16 semaines), ce qui signifie qu’ils peuvent être appliqués de manière préventive une fois que les adultes de la JB commencent à voler, offrant une protection contre les jeunes larves de JB qui éclosent dans le sol. C’est pourquoi l’Acelepryn peut être appliqué pendant la période de vol des adultes de la JB, par exemple.

Recommandations actuelles (2021) concernant l’application de pesticides pour le contrôle de la JB lors de l’expédition vers des zones non JB. Infographie créée par Dr. S. Jandricic au MAAARO, en consultation avec l’ACIA.

Considérations sur les pesticides pour 2021 et au-delà

Quand peut-on appliquer l’Acelepryn ?

L’année dernière, plusieurs producteurs nous ont demandé de préciser si l’Acelepryn pouvait être utilisé comme traitement curatif pour les expéditions de plantes ornementales en provenance de l’Ontario après le 30 avril (ce qui semble être la date limite sur l’infographie ci-dessus). La réponse courte à cette question est techniquement OUI, MAIS JUSQU’À UN POINT.

Pourquoi ? La réponse est double :

Nous devons tenir compte de l’étiquette du produit ainsi que de la gestion des risques : l’étiquette, qui est le document légal pour tout produit homologué au Canada, suggère que l’Acelepryn est efficace sur la JB lorsqu’il est appliqué du début avril au début septembre, lorsque la dose ÉLEVÉE d’Acelepryn est utilisée (comme indiqué dans le tableau des périodes de contrôle de la JB, ci-dessus). CEPENDANT, il est bien connu que la plupart des pesticides sont moins efficaces contre les stades nymphaux des insectes que contre les larves. Comme le déplacement de la JB peut entraîner des problèmes de quarantaine et de commerce, le MAAARO ne recommande l’utilisation d’aucun produit une fois que la période de nymphose présumée de la JB a commencé.
NOUS DEVONS ÉGALEMENT PRENDRE EN COMPTE LES CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES ET LA BIOLOGIE DES INSECTES : En tant qu’ectothermes, le développement des insectes est principalement dicté par la chaleur ou le froid de la température extérieure. Compte tenu du printemps froid de 2020, le MAAARO a reporté la date d’application curative recommandée de l’Acelepryn au 21 mai de la même année, car la nymphose des JB a probablement été retardée (d’après les observations de la période de vol des adultes). Compte tenu du même printemps froid en 2021 (au moment de la rédaction de cet article, le 11 juin, nous n’avons pas encore vu un seul adulte de JB !), l’application d’Acelepryn peut également être reportée sans danger au 21 mai 2021, si vous l’avez appliqué tard cette année.

Ainsi, puisque les pesticides ont tendance à être moins efficaces contre le stade nymphal des insectes, le MAAARO recommande actuellement que ce produit ne soit appliqué que JUSQU’À la période de nymphose (que l’on peut considérer comme étant le 21 mai 2021), mais PAS PENDANT.

Ceci afin de réduire le risque de propagation de ce parasite envahissant et de compromettre les relations d’exportation dans le processus. Nous avons la confirmation que l’ACIA est d’accord avec cette clarification. Avec une planification adéquate utilisant les nouveaux modules des BPC, il devrait y avoir peu de cas où les producteurs sont pris à appliquer des produits entre le 15 mai et le 15 juin.

Vous pouvez télécharger le tableau actuel du calendrier des JB et l’arbre de décision ici :

Arbre de décision de la pulvérisation de JB et tableau des délais de contrôle 2020_VERSION PDF

Partagez-le :

Comme ça :

Comme le chargement…

Cet article a été rédigé par Sarah Jandricic, Greenhouse Floriculture IPM Specialist, OMAFRA et traduit par serre2jardin.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Serre2jardin.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.