Menu Fermer

Que semer en juillet ?

N’oubliez pas de toujours semer les graines. Vous pouvez rattraper tout le reste, mais si vous ne semez pas les graines à temps, vous risquez de perdre votre chance. Ceci est particulièrement important pour les cultures de fin d’automne et d’hiver qui ont besoin de démarrer maintenant !

Ruby chard Vulcan - one of the best winter crops in the polytunnel our outside
Hearting chicory Sugar Loaf or 'Pain de Sucre' - another winter standby in the polytunnel or outside
Bette à carde Vulcain – une des meilleures cultures d’hiver dans le polytunnel ou à l’extérieur.
Chicorée coriace ‘Sugar Loaf’ ou ‘Pain de Sucre’ – une autre culture d’hiver dans le polytunnel ou à l’extérieur.

*Si vous n’avez pas de semences de légumes d’hiver dont vous aurez besoin, procurez-vous-les dès que possible, car de nombreuses jardineries ont fermé leurs étalages de semences ce mois-ci, et il se peut que les stocks soient épuisés en ligne. Les choses se calment un peu sur le front des semis maintenant – mais de nombreuses cultures qui doivent être semées maintenant doivent l’être le plus tôt possible, si vous voulez obtenir des récoltes décentes pendant l’hiver. Avec la baisse des niveaux de lumière, la croissance de nombreuses cultures ralentit considérablement vers la fin de ce mois. Après cela, seules les cultures d’automne à croissance plus rapide vous donneront une bonne récolte avant l’hiver, et la croissance des légumes hivernants comme les chicorées et les blettes sera également beaucoup plus faible. N’oubliez pas que la croissance des plantes est régie par la lumière, et non par la chaleur.

Graines à semer dès maintenant pour une récolte à la fin de l’automne &amp ; hiverner les cultures protégées dans le polytunnel :

Semer à l’extérieur dans des pots ou des modules, pour les planter plus tard dans le tunnel ou la serre lorsque l’espace est libéré et que le tunnel ou la serre est plus frais :

Calabrese*, choux frisés tels que Cavalo Nero, nains verts ou rouges et Ragged Jack, fenouil de Florence, betteraves, kohl rabi, bettes**, pois hâtifs, fèves naines, chicorée Sugar Loaf**, basilic, coriandre, aneth, &amp ; persil frisé, et oseille. Si vous couvrez l’extérieur d’un cadre ou d’une cloche à mailles fines, les jeunes plants seront protégés des ravageurs (comme la mouche de la racine du chou et le papillon blanc du chou), mais aussi du soleil brûlant, des vents forts ou des fortes pluies.

Dans le polytunnel, si vous avez un espace libre après avoir défriché les cultures du début de l’été, vous pouvez encore semer :

Des haricots verts nains et grimpants, ou des variétés précoces de pois comme Kelvedon Wonder, et des fèves naines à croissance rapide comme Express ou The Sutton – à cultiver à la fin de l’automne* (sinon, semez en pots ou en modules pour les planter plus tard lorsque l’espace se libère). Le semis en pots et en modules permet de tirer le meilleur parti de l’espace précieux du tunnel, car cela signifie que vous pouvez avoir de grandes plantes prêtes à être plantées dès que les cultures du début de l’été sont terminées.

Graines à semer en plein air pour les cultures d’automne et d’hiver :

En modules, dans un lit de semence pour le repiquage, ou in situ à l’endroit où ils seront cultivés :

Betterave, brocoletto ‘Cima di Rapa’, carottes, choux (‘Greyhound’, choux à feuilles et types de printemps sans cœur**), choux-fleurs de printemps hivernants**, pois* (variétés naines précoces.seulement maintenant), fenouil de Florence, chicorée ‘Witloof’ (pour le forçage hivernal), chicorée en pain de sucre, radicchios, endives, oignons à salade, claytonia, cresson, laitues (Lattughino, Fristina, Winter Density, Jack Ice, Cherokee, toutes les bonnes variétés), kohl rabi, chou frisé ‘Hungry Gap’ (pour la culture de printemps), radis, roquette, bettes à carde et betteraves à feuilles, épinards perpétuels et d’été, navets blancs ou jaunes d’été, choux chinois, Choy Sum, Pak choi, mizuna, moutarde ‘Red Frills’ et autres feuilles orientales, chou chinois (Kailaan), mâche (mâche), mélanges de salades, herbes aromatiques telles que persil, cerfeuil, coriandre, aneth, fenouil, oseille à feuilles de sarrasin et oseille française.

Semez également quelques fleurs annuelles simples à croissance rapide telles que le limnanthes (fleur d’œuf poché), le calendula, le pavot de Californie, les capucines, la phacélie, etc. pour attirer les insectes bénéfiques tels que les syrphes pour aider à la lutte contre les parasites, et les abeilles pour aider à la pollinisation des cultures. Semez des engrais verts à croissance rapide comme le sarrasin, le trèfle rouge, la moutarde (qui est une brassicacée, donc surveillez les rotations) et la phacélie, pour améliorer le sol, « piéger » le carbone et nourrir les vers (après les avoir creusés), sur toutes les parcelles vides de terre dégagées des cultures précoces qui ne seront pas utilisées pendant environ 6 semaines, ou qui ont besoin d’être améliorées. C’est aussi le meilleur moment de l’année pour semer tous les types de plantes herbacées vivaces, bisannuelles et de fleurs sauvages. Les digitales, les primevères et les hellébores, en particulier, germent très rapidement et facilement si elles sont semées dès que les graines de l’année sont mûres.

Encore une fois, le semis en modules vous permet d’obtenir un maximum de récoltes en ayant toujours quelque chose de prêt à planter là où il y a de la place. Les plantes plus grandes cultivées en modules sont également plus résistantes aux limaces et autres parasites. Semer un mélange de fleurs sauvages dans des plateaux ou des modules est en fait une méthode bien plus fiable pour établir une nouvelle prairie que d’essayer de semer directement dans l’herbe où il y a trop de concurrence avec d’autres plantes matures et aussi beaucoup de parasites. Les modules peuvent être plantés en parcelles plus tard.

(*Début juillet uniquement, **milieu-fin juillet)

N.B. À cette époque de l’année, il est préférable de semer les modules de graines le soir, ou à l’ombre si possible.
La germination de nombreuses graines peut être gravement affectée ou parfois même complètement empêchée par des températures très élevées – cela s’applique particulièrement aux graines de laitue et d’épinard qui peuvent devenir dormantes si elles sont semées à une température trop élevée. Vous ne voulez pas « cuire » vos plantes jusqu’à ce que vous soyez prêt à les manger !

Une fois encore, n’oubliez pas que toute croissance commence à ralentir progressivement à partir de la fin du mois de juillet en raison de la diminution de la durée du jour. Ainsi, pour obtenir une récolte hivernale valable et continue de certaines variétés, vous aurez besoin d’au moins une fois et demie plus de plantes à feuilles en particulier, que vous n’en auriez normalement besoin pour les cultures d’été.

! ! Un avertissement – Si vous récoltez des graines sur des plantes. – C’est une période de l’année idéale pour conserver tous les types de graines de vos propres plantes – mais faites attention ! De nombreux types de plantes – en particulier les hellébores et les euphorbes – ont une sève toxique irritante qui peut vous donner des cloques très graves et extrêmement douloureuses sur les extrémités de vos doigts et de vos mains – comme je l’ai appris à mes dépens ! Par mesure de sécurité, portez toujours des gants lorsque vous récoltez des graines de n’importe quelle plante, même si elle n’est pas connue pour être toxique, car on ne sait jamais à quoi on peut être allergique !

Cet article a été rédigé par et traduit par serre2jardin.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Serre2jardin.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.