Menu Fermer

Les propositions de normes de gestion de l’agriculture protégée sont ouvertes aux commentaires

Au cours des dernières années, CropLife Canada et divers groupes de producteurs ont travaillé à l’élaboration d’un programme de certification pour les serres et autres producteurs d’agriculture protégée afin de réduire le risque que des nutriments et des produits antiparasitaires quittent la ferme avec l’eau d’irrigation. Ces travaux ont été lancés après que l’imidaclopride a été trouvé en concentrations élevées dans certains cours d’eau de l’Ontario et de la Colombie-Britannique. Une ébauche a été publiée en 2020 à des fins de consultation publique, et les commentaires ont été intégrés dans le document intitulé dernière version qui est maintenant disponible pour tout commentaire.

Les producteurs qui utilisent des sols inondés en recirculation seront pris en compte dans le nouveau programme de certification.

La première étape de la norme sur l’eau proposée concerne les producteurs de serres qui ont des systèmes d’irrigation à recirculation. Tous les producteurs qui s’identifient comme ayant un système d’irrigation en circuit fermé devront avoir passé un audit avant le 31 décembre 2023. Vous trouverez des détails sur la définition spécifique de la notion de circuit fermé dans la proposition de norme, mais en général, elle inclut les producteurs disposant de systèmes de recirculation tels que les planchers inondables, les bancs inondables et les auges. Tous les serristes disposant de ces systèmes d’irrigation devront être certifiés dans le cadre du programme – en réussissant un audit ou en remplissant une auto-déclaration indiquant que leur exploitation dispose d’un système d’irrigation ouvert – d’ici le 31 décembre 2023. Si une exploitation n’a pas pris l’une ou l’autre de ces mesures, elle peut être empêchée d’acheter des pesticides à utiliser dans ses serres.

Si vous avez terminé un Plan environnemental de la ferme (EFP) ou passé par le Meilleures pratiques de gestion de l’eau et des nutriments dans votre exploitation, les questions de l’audit vous sembleront familières. La norme exige également que les exploitations agricoles se soumettent à un test pour prouver que leur système est fermé et qu’il n’y a pas de fuites qui pourraient signaler une menace potentielle pour l’environnement. Les détails de ce test sont encore en cours d’affinement, mais il peut s’agir d’un test au colorant, qui consiste à faire passer un colorant traceur de qualité alimentaire dans votre système d’irrigation, ou d’une inspection visuelle de votre système d’irrigation.

Le personnel du MAAARO et du FCO travaillent ensemble pour tester la sécurité de l’application de colorants traceurs pendant que les cultures sont dans la serre. Nous examinerons si la couleur des fleurs est affectée après l’application d’un colorant par sub-irrigation ou par goutte à goutte sur plusieurs cultures ornementales, notamment les orchidées, les hortensias, les lis de Pâques, les plantes à massif de printemps, les chrysanthèmes, les gerberas, les kalanchoés et les roses en pot.

Le MAAARO et le FCO vont enquêter pour voir si le colorant traceur affecte la couleur des fleurs.

Les projets de normes ont été publiés sur le site Page web de Crop LifeLa période de commentaires est ouverte jusqu’au 21 janvier 2022. Vous pourriez être intéressé à commenter la norme proposée si vous êtes propriétaire ou gestionnaire d’une serre au Canada, ou si vous travaillez pour un fournisseur qui vend des produits phytosanitaires aux serristes. La norme définitive sera publiée au début de 2022 et sera affichée sur le site Web de l’Office. Page web de l’Association pour les normes d’entreposage des produits agrochimiques (AWSA). Les délais pour le début des vérifications seront communiqués par CropLife et Fleurs Canada Growers lorsqu’ils seront disponibles.

Pour plus d’informations sur la norme proposée, vous pouvez contacter Cary Gates (cary@fco.ca) ou Jeanine West (jeanine@fco.ca) chez Flowers Canada Growers.

Cet article a été rédigé par Chevonne Dayboll, Greenhouse Floriculture Specialist, OMAFRA et traduit par serre2jardin.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Serre2jardin.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.